IMGP2321

 

La Quête de Vie, clé de nos faiblesses ?

 

C’est bien connu : nul n’est parfait. On dit aussi « la perfection n’est pas de ce monde », et je dirais même plus : l’imperfection nous rapproche du divin. Nos défauts font ce que nous sommes. Ce ne sont, d’ailleurs, pas des défauts pour tout le monde.

 

A quoi sert la Quête de Vie ?

En harmoniques, elle nous éclaire sur ce que nous visons, ce vers quoi nous tendons, ce que nous recherchons… et, tiens,  pourquoi nous le recherchons ? Parce que ça nous manque, et que ce manque nous fout en l’air. Attention : tout dépend de notre degré d’évolution. Il y en a qui maîtrisent parfaitement leur Quête de Vie. Alors, ceux-là n’ont plus rien à apprendre ? Ils sont parfaits ? Que nenni, on en apprend tous les jours tant qu’on a les pieds sur cette Terre, si on le veut bien.

 

La Quête de Vie ne nous dit pas quels sont nos défauts (quoique…). Elle nous offre un questionnement sur un thème sur lequel nous oublions peut-être de réfléchir. Toutes les Quêtes de Vie nous sont utiles, pas seulement celle qui nous concerne.

 

En attendant, jetez un œil sur votre Quête de Vie, on ne sait jamais.

 

Le calcul de la Quête de Vie :

 

Additionnez simplement votre Harmonique Source et votre ascendant. Direction le formulaire de calcul à cette adresse:

 

http://livredesharmoniques.com/www/le-systeme-des-harmoniques/

 Attention! Ce serait trop simple s'il n'y avait quelques subtilités :-)

  • Lorsque l’on obtient plus de 36

Exemple : pour une personne née le 21/02/1983.

Harmonique de naissance : 26, le Phénix.

Ascendant : 23, l’Empreinte.

26+23 donne un nombre supérieur à 36, il faudra donc additionner tous ces chiffres un par un.

La Quête de Vie sera : 2+6+2+3=13, le Lotus.

 

  • Lorsque l’on obtient moins de 36

Si l’harmonique et l’ascendant donnent un nombre inférieur à 36, on pourra les additionner tels quels :

Par exemple, une personne étant 13 ascendant 15 aura pour Quête de Vie le 28, car 13+15=28 (Harmonique du Scarabée)

 

  • Lorsque l’on obtient moins de 10

Enfin, si l’addition des deux harmoniques donne moins de 10, quoi qu'il en soit, il suffit d’ajouter 9, comme pour l’harmonique de naissance. Car les nombres inférieurs à 10 ne sont pas des harmoniques.

Exemple pour une personne dont la combinaison est 30 ascendant 31 :

3+0+3+1=7. La Quête de Vie est donc 7+9=16, le Miroir.

 

 

Désormais, vous pouvez lire les 27 Quêtes de Vie, découvrir la vôtre... et celles de votre entourage !

 

 

 

Quête de Vie 10, la Couronne

La première faiblesse de la Couronne consiste à ne pas supporter de perdre la face. La Couronne ne conçoit pas de perdre le contrôle sur sa vie mais pire encore, sur ses émotions. La Médecine de la Couronne enseigne qu’il est bon d’avoir des idéaux élevés, d’être un Preux Chevalier ou une Grande Dame… mais qu’il n’est pas nécessaire de faire intervenir des conflits de pouvoir dans ses relations, et qu’être chevaleresque n’implique pas d’être constamment en position de force ou de supériorité- bien au contraire. Vous pouvez vous autoriser à baisser la garde. La Couronne est aussi un signe d’équilibre. Et quand le preux chevalier dépose son arme au pied de sa bien-aimée, et qu’il s’incline, … là est sa grandeur. La Médecine de la Couronne est en rapport avec la prise de pouvoir sur sa propre vie, et le rapport à l’autorité. Ce qu'a combattu toute sa vie un certain Krishnamurti (et qui avait la Couronne en Quête de Vie).

 

 

Quête de Vie 11, la Foudre

S’il y a quelque chose à dompter – c’est le mot – avec la Foudre, c’est son énergie. Une grande énergie pas forcément visible mais qui étincelle au moins intérieurement et parfois explose. Or il faut bien trouver un chemin d’expression à cette grande force (souvenons-nous que le 11 dans le Tarot de Marseille s’appelle la Force). Comment faire ? La Médecine de la Foudre libère, délivre, illumine, innove aussi. Il est bon de trancher de façon claire et nette, sans équivoque. C’est plus sain. On coupe le cordon ombilical complètement, ou pas du tout ; autant le faire de manière nette et précise. Toutefois frapper sans discernement, à l’aveuglette comme un kamikaze n’est pas indispensable. L’énergie non canalisée peut plonger une ville dans l’obscurité (« pétage » de plombs). Mais l’énergie canalisée peut éclairer le monde. Vous pouvez avoir peur de votre propre énergie si votre Quête de Vie est la Foudre…

 

Quête de Vie 12, l’Orient

Pressée : la Quête de Vie 12 est juste pressée. Tout le monde vous paraît mou autour de vous, rien ne va assez vite ? Les gens ne vous paraissent pas réactifs, ils sont embourbés dans une vie qui les enchaîne et qui fait d’eux de braves bidochons ? Ne cherchez pas : vous avez la Quête de Vie de l’Orient, le signe des conquérants, des jeunes, des êtres frais, dispos, précoces. La Médecine de l’Orient vous apprend à gérer le temps, et certes, à rester jeune et dynamique. Vous pouvez tirer de votre Quête de Vie une énergie saine d’éveil et d’élan vital. C’est bien, vous êtes un bon coach, guide, manageur, dirigeant.... Par contre, tout le monde ne peut pas aller à votre rythme, ou faire comme vous, ou penser comme vous. Généralement, les Quêtes de Vie 12 trépignent sur place :-)

 

Quête de Vie 13, le Lotus

La faiblesse de la Quête de Vie 13 se nomme « quête de la pureté » et de ce qui est « sain ». Elle a plusieurs facettes. On recherche la pureté en éliminant les excès (et donc, en se privant). Les Quête de Vie Lotus consomment aussi excessivement, et c'est étrange d'être toujours dans l'excès, que ce soit dans un sens ou dans l'autre. On a horreur de ce qui n’est pas lavé, pas aseptisé, on veut du bio et seulement du bio, ou les légumes de son jardin et uniquement ceux-là (indéniablement : c’est bien meilleur qu’à l’hypermarché, il n’y a pas de comparaison possible). Le régime alimentaire de cette Quête de Vie ne pose pas de questionnement ? Il y a de toute façon un attachement aux racines, un besoin de rester authentique et « Nature » au maximum qui peut devenir obsessionnel. « Nature », ou nostalgique du passé, des traditions. La Médecine du Lotus est… la médecine naturelle, la médecine douce, la médecine chinoise… toutes les médecines en somme. Le Lotus est pur et respecte la Vie, il va à l’essentiel et sait rester simple.

 

Quête de Vie 14, l’Équinoxe

Comment peut-on passer d’un extrême à l’autre avec autant d’aisance ? En ayant la Quête de Vie 14, l’Equinoxe. L’extrémisme et le basculement inattendu (et parfois incompréhensible) d’une extrémité de comportement à une autre sont les faiblesses de l’Equinoxe. Cette Quête de Vie peut vous rendre contradictoire, excessif, bref, en quête d’un déséquilibre finalement. La Médecine du 14 vous apprend à utiliser votre légendaire diplomatie (qui existe bel et bien, vous la montrez suffisamment pour qu’on y croieJ). Une Quête de Vie 14 bien intégrée vous apporte l’équilibre intérieur, la sérénité, le calme intérieur ou « calme Olympien », la Voie du Juste Milieu selon Bouddha. Ce n’est pas rien. Elle apporte aussi la maîtrise de soi, ce qui est, je vous l’accorde, un périlleux exercice qui passe par les arts martiaux pourquoi pas.

 

 

Quête de Vie 15, l’Oracle

La parole est le point faible de l’Oracle. Il y en a trop ou pas assez. Cette Quête de Vie va accentuer les peurs que l’on peut rencontrer pour s’exprimer, pour dire le fond de sa pensée ou parfois simplement pour dire le moindre bonjour. L’autre manière de faire de l’Oracle une faiblesse, c’est de trop parler ou de se sentir investi d’une mission pédagogique vis-à-vis de tout le monde. On peut effectivement être un bon enseignant, un guide, un orateur, un maître… Osho, Jung et Freud ont cette Quête de vie. Parfois un seul mot suffit ! Souvenez-vous qu’il y a dans un seul mot de la magie, qu’il y a dans la voix une vibration et donc un pouvoir. Ne sous-estimons pas le pouvoir de la voix ni des paroles. Les 4 accords toltèques traitent de ce sujet amplement. Et d’ailleurs : « par un mot tout est sauvé, par un mot tout est perdu » (André Breton)

 

 

Quête de Vie 16, le Miroir

La faiblesse du Miroir ? La vanité ? Non. Le manque de confiance, cela va de soi… Faire des comparaisons est aussi un exercice dangereux que nous pratiquons fréquemment. Le Miroir est un reflet. Le Miroir observe, il est soucieux, il compare, il jauge… Il analyse, critique, détaille. Votre Quête de Vie est le Miroir, et vous ne vous regardez pas tant que ça dans un Miroir. Pourquoi ne pas le faire ? Vous vous rendriez compte de ce que vous êtes, de qui vous êtes. Attention : par manque de confiance en soi, on peut afficher une confiance extrême. C’est souvent ce qui se produit… la Médecine du Miroir consiste à être soi-même, à avoir la lucidité, le discernement qui nous rend conscient de notre Soi, de la meilleure version de soi-même. La connaissance de soi est sa plus grande force (connais-toi toi-même, et tu connaîtras les dieux…) Se connaître permet d’éviter de nombreuses erreurs… L’introspection est une caractéristique intéressante du Miroir. Perspicacité, sens de l’observation, minutie, regard acéré.

 

Quête de Vie 17, la Lune

Avec cette Quête de Vie, il est préférable de ne pas trop réfléchir. La Lune vous hypnotise, vous magnétise, vous emmène dans des tunnels de fantasmes qui n’ont pas grand-chose de réel. La Médecine de la Lune est puissante et  profonde tant qu’on accepte sa part de mystère. N’essayons pas de tout expliquer et regardons le monde avec l’œil de l’intuition et celui, tout aussi enfoui, du ressenti. Pensez aux étoiles qui scintillent avec force dans un ciel dégagé lors d’un soir d’été ; l’univers est poésie, et la peur du Noir se dissipe. La faiblesse de la Lune, c’est la peur, la dépendance, les dépendances… on s’accroche (tous) à des tas d’illusions et de fantômes. Sa force, c’est l’écoute du monde intérieur, le souvenir d’être unis à un Univers magique, « unis », liés, et non pas esclaves.

 

Quête de Vie 18, la Mémoire

Est-on rattaché au passé avec la Quête de la Mémoire ? En quelques sortes. La faiblesse de la Mémoire est la difficulté à tourner la page avec le passé ou avec ses propres habitudes et traditions. L’Harmonique 18 désigne aussi l’expérience de Vie, les expériences. En fait si votre Quête de Vie est la Mémoire, c’est que vous engrangez de nombreuses expériences sans vraiment vous arrêter. Vous prenez le chemin mais ne trouvez jamais l’arrivée. Rassurez-vous, il n’y en a pas. La force de la Mémoire est de faire de vos multiples expériences une richesse intarissable et non pas un signe de dévalorisation de votre personne parce que vous ne vous êtes pas « posé ». En fait, vous étudiez. La Médecine de la Mémoire enseigne l’exploration des mémoires akashiques (la grande bibliothèque universelle). Elle enseigne également la fidélité : la fidélité à soi-même.

 

Quête de Vie 19, la Salamandre

Un peu comme la Couronne, la Salamandre a du mal à se détendre, à lâcher prise. Elle se mure et se cuirasse derrière une armure de force pour ne pas succomber et ne pas se montrer sous un jour fragile. En un mot : elle résiste. La Salamandre a un mental d’acier, mais elle se bloque facilement. Sa faiblesse est donc sa propre résistance (c’est bien de résister, mais ne résistez pas au bonheur quand même). Et quand on a appuyé sur le mauvais bouton, on ne s’en sort plus. Quelle est la problématique de la Salamandre ? Elle veut laisser sa trace et utiliser son grand pouvoir alchimique de passeur de feu pour rester… immortelle. Alors, de nos jours, l’immortalité se traduit par l’hérédité, les enfants, la création d’une œuvre qui restera pour la postérité. Si c’est votre Quête de Vie, essayez de  ne pas vous buter : si la vie ne vous apporte pas ce que vous voulez comme vous le vouliez, dites-vous qu’il y a toujours une solution. Le plus dur, c’est de l’accepter. La Médecine de la Salamandre, c’est la capacité à se régénérer, à rénover, à restructurer.

 

Quête de Vie 20, la Roue Céleste

L’immobilité vous pose problème. Il faudrait que tout avance, vous vous sentiriez mieux. Et vous avez raison, tout dans l’Univers est en mouvement, rien ne s’arrête, et finalement l’immobilité c’est un peu la mort. La faiblesse de la Roue Céleste consiste à ne pas savoir – à ne pas vouloir – s’arrêter. Avec cette quête on peut être actif, hyper-actif, débordé, occupé… Nous vivons une époque – et dans une société- qui voudrait nous faire croire qu’il est urgent de s’activer, de travailler, de « faire ». La Médecine de la Roue Céleste vous invite à accompagner le mouvement de l’Univers et de vous rendre adaptable, fluide et certes, agile, habile, rapide ou pas, mais mobile, mouvant, vivant. Et quand vous y parvenez vous faites plaisir à voir. Tout stress, toute agitation est à proscrire. La Roue Céleste rappelle que la vie est une danse.

 

Quête de Vie 21, l’Occident

En Quête d’achèvement et d’accomplissement, l’Occident est donc perfectionniste. Et c’est peut-être cela sa faiblesse. On peut vivre le perfectionnisme comme une qualité puisque c’est ce qui permet d’accomplir de grandes choses ; on peut le vivre comme une force limitative, puisqu’à trop chercher la perfection (qui n’est pas de ce monde, nous l’avons vu) on risque de ne jamais achever ce pour quoi on donne tant d’énergie. La Médecine de l’Occident nous apprends à aller toujours plus loin, à chercher le point ultime, à aller jusqu’au bout de notre inspiration ou de notre intuition, à ne pas s’arrêter en chemin. La méditation fait partie de cette Médecine.

 

Quête de Vie 22, l’Arbre

La Quête de l’Arbre est une quête de l’expansion, de l’abondance. La faiblesse le l’Arbre consiste à ne pas voir cette abondance dans l’Univers, ou à ne pas y accéder. La Médecine de l’Arbre est une Médecine du Don : plus vous donnez, plus vous recevez, selon la Loi de l’Attraction. Vous êtes comme un arbre fruitier : vous donnez vos fruits, on vous donne de l’eau et de la lumière. L’Arbre nous enseigne que nous sommes tous sur la même branche ; de la même manière, lorsque vous maltraitez votre entourage, c’est vous que vous maltraitez (réciproquement, tout le bien que vous faites vous revient d’une manière ou d’une autre). L’Arbre nous enseigne le réseau de ramification qu’est l’Humanité, le réseau qu’est l’Univers… Tout est lié ! Tout est relié.

 

 

Quête de Vie 23, l’Empreinte

La Quête de l’Empreinte est une quête d’identité. Sa faiblesse : chercher à être quelqu’un d’autre, utiliser son grand sens de l’adaptabilité à ses dépens. L’Empreinte se moule sur un modèle, en prend les formes ; et c’est ainsi qu’elle peut se perdre, perdre son Soi. Plus clairement, la Quête de l’Empreinte nous donne une capacité de mimétisme qui fait que nous passons à côté de notre vie, de notre individualité. La société, les gouvernements, les religions… aiment mouler les individus. La Médecine de l’Empreinte consiste à se recentrer, à résister à l’emprise du moule pour enfin être soi-même… et à écouter son cœur, son âme et non pas son ego. L’Empreinte nous rappelle que notre bonheur ne dépend que de nous-mêmes. C’est l’ego, justement, qui s’identifie constamment mais qui « n’est » pas.

 

Quête de Vie 24, le Messager

La Quête du Messager est une quête de l’échange. Sa faiblesse consiste à fuir l’échange lorsqu’il devient crucial ou pire encore s’il concerne sa vie intérieure, sa vie privée, son intimité, quelque chose qui lui enseignerait sa fragilité… ou tout simplement qui lui montrerait la vérité. La Médecine du Messager consiste tout simplement à dialoguer, à reconnaître les signes, à savoir entendre et appliquer les messages de l’Univers.

 

Quête de Vie 25, le Masque

Le Masque est capable de s’adapter aux situations, il prend tous les visages, il fait face. Il est un peu caméléon. Prendre de multiples formes est une force chez lui qui devient sa faiblesse ; perdu dans de multiples rôles, il se cherche. Sa Médecine n’est pourtant pas l’ubiquité, mais l’empathie. C’est un véritable don que de pouvoir intégrer la peau de quelqu’un d’autre – des autres, de tous les autres. Et ce don permet de deviner les autres, pour mieux entrer en relation avec eux. La Médecine du Masque donne l’énergie, insuffle le feu qui donne l’envie de jouer son rôle et de le défendre, bec et ongles. Je suis qui je suis, et c’est cela ma force. Je suis capable d’entrer en vous pour vous comprendre et je sais que nous sommes Un.

 

 

Quête de Vie 26, le Phénix

La Quête du Phénix est une quête constante de renouvellement. Cela peut paraître un brin destructeur ou épuisant. Sitôt la maison construite, il est capable d’y mettre le feu par lassitude ou insatisfaction. Consciemment ou non, le Phénix est destructeur car il aime relever les défis, c’est ce qui fait sa force. Puiser dans la Médecine du Phénix, c’est savoir redonner un second souffle à ce qui est « mort », se relever de ses épreuves, aider les autres à se relever… Insuffler ni plus ni moins qu’une Résurrection.

 

Quête de Vie 27, le Prophète

Le Prophète nous rappelle que nous sommes en mission, en « travail » et seulement de passage sur cette Terre. Le Prophète est un marcheur et la marche fait partie de sa Médecine (le pèlerinage également). Il est lui-même constamment en train de travailler, sur lui, sur les autres. Sa faiblesse c’est de ne pas vouloir s’arrêter. Il a besoin d’être utile, de se sentir utile et de faire des choses indispensables, quitte à être exploité. Sa bonne conscience peut devenir un obstacle puisqu’il lui faut apprendre à appuyer sur « off ». La Médecine du Prophète consiste à transmettre un savoir, à montrer le chemin aux autres. Le Prophète voyage dans les sphères chamaniques pour apporter la guérison. Ce n’est pas aisé d’être un Prophète, c’est même un chemin périlleux…

 

 Quête de Vie 28, le Scarabée

Le Scarabée désigne le Chaos au sens de Désordre Créateur. Sa faiblesse : provoquer le désordre ou le conflit par pur instinct, ou subir le désordre sans s’en faire un allié. On dit : « c’est un mal pour un bien » pour désigner que toute épreuve dans la vie peut être employée à des fins fécondes. La Médecine du Scarabée consiste à savoir saisir sa chance au vol, même dans les moments difficiles, et à parvenir à voir l’utilité d’un événement qui peut paraître négatif ou destructeur au premier abord. C’est du bon opportunisme… et un grand sens de l’improvisation.

 

Quête de Vie 29, la Nouvelle Ère

La grande faiblesse de la Quête 29 est la peur de perdre sa liberté. Le papillon de la Nouvelle ère est né pour papillonner, après tout, et sa grande bouffée d’air lui est indispensable. Ouvrir la fenêtre et prendre l’air est effectivement indispensable. La Médecine de la Nouvelle ère consiste à savoir balayer d’un simple souffle les obstacles psychologiques qui se dressent sur sa route. Après tout, qu’est-ce qui détermine si telle ou telle situation est un emprisonnement ? Après avoir réfléchi à ça, on se rend compte que l’on est prisonnier de ses propres peurs avant toute chose. La Nouvelle ère fait fondre les barrières, les frontières, les limites.

 

Quête de Vie 30, l’Arche

 

L’énergie limitative de l’Arche est en relation avec l’idée d’abandon et de solitude. L’Arche est en quête, elle est toujours en quête de quelque chose. La solitude de l’Arche, quand elle est recherchée et désirée, lui apporte les ressources nécessaires pour se reconstruire ou pour mener à bien son ascension vers sa quête de la Vérité.  Si cette solitude est subie, cela devient véritablement une épreuve. L’Arche est souvent seule car trop exigeante. L’Arche va jusqu’aux confins de ses limites, c’est un être de défis, sélectif, ambitieux. La Médecine de l’Arche consiste à changer de peau, savoir remporter les plus grands triomphes et accepter les défaites les plus spectaculaires.

 

Quête de Vie 31, le Palais

Le Palais est le signe de l’ancrage dans l’instant présent. Il est stable, ferme, concret. Sa faiblesse serait l’immobilisme, ou plutôt, la peur du changement. Son besoin de sécurité l’emporte souvent sur son goût pour l’aventure (qui existe pourtant). Les aventures du Palais peuvent être nombreuses et exaltantes, pourtant il préfère s’enraciner et ne rêve que de cela. Nous sommes tous à la recherche de la sécurité, sécurité matérielle, sécurité affective, stabilité. Cela nous donne des repères. Pourtant, la faiblesse du Palais nous rattache toujours à notre cocon protecteur. La Médecine du Palais consiste à vivre pleinement le Présent, à le savourer. Dans la chaleur paisible du foyer ou dans la moiteur de l’aventure, peu importe… C’est le Présent !

 

Quête de Vie 32, la Rose Mystique

La faiblesse de cette Quête est une faiblesse connue de tous : le besoin d’amour. Le pêché mignon de la Rose est le désir de séduire, mieux, d’être au centre, admirée et reconnue de tous. Cette satisfaction est appréciée par un grand nombre de gens, et c’est compréhensible. L’Amour des autres est une donnée essentielle à notre survie. La Médecine de la Rose consiste à agir avec le cœur, dans l’amour, par amour. Pas nécessairement de manière passionnelle. Votre vie est un jardin...

 

Quête de Vie 33, l’Alphabet

L’Alphabet est en quête d’ordre et de logique. Sa faiblesse consiste à positionner tout et tout le monde dans les cases bien rangées de ses constructions mentales. Nous le faisons tous ; ceci va « là » et cela va « ici ». Le jour où l’Univers commence à se désorganiser, face à nos yeux, nous sommes déstabilisés. Et le premier pion de ce gigantesque échiquier que nous devons apprendre à positionner, c’est nous-mêmes. La Médecine de l’Alphabet consiste à… faire les choses dans l’ordre, et effectivement, à trouver une place à chaque chose et à chacun. C’est souvent une simple question d’organisation. Le Feng Shui pratique cette mise en ordre de manière parfois miraculeuse.

 

Quête de Vie 34, l’Aura

L’Aura est en quête de rayonnement. Sa faiblesse : le regard des autres. L’influence du regard d’autrui est très importante. On n’agirait certainement pas de la même manière si l’on ne tenait pas compte de ce regard, si ce regard n’était pas présent. La Médecine de l’Aura nous rappelle que nous sommes présents dans le cœur des autres même quand nous sommes absents ; grâce à notre aura nous pouvons être présent partout, nous pouvons rayonner, voyager car l’aura est un véhicule de lumière. La Médecine de l’Aura parle de voyages astraux et de Merkaba. La grande force de l’Aura consiste à atteindre les autres même en étant très éloigné d’eux…

 

 

Quête de Vie 35, le Sphinx

Le Sphinx est en Quête d’Unité, ce qui explique peut-être une de ses grandes faiblesses : la contradiction. Le Sphinx est à la fois humain et animal, il est une rencontre, un hybride… il désigne le fait d’être constitué de deux éléments différents voire opposés. Le Sphinx rassemble les deux bouts en quelques sortes ; il crée l’unité. La Médecine du Sphinx consiste à voir comment concilier les choses, concilier ce qui nous paraît inconciliable (mais qui ne l’est pas en définitive). Le savant Schrödinger, né sous l’harmonique du Sphinx, parlait d’une expérience dans laquelle un chat pouvait être à la fois mort et vivant, c’est dire si l’unité est possible.

 

Quête de Vie 36, le Livre

 

Le Livre désigne la Force de la croyance et de la Foi. La faiblesse du Livre consiste à employer cette force contre lui-même (et d’ailleurs, contre les autres aussi). Sa force de conviction est telle que s’il est persuadé d’être médiocre, il le devient. Le Livre a pourtant la faculté de percevoir l’existence d’un Grand Livre qui détient toutes les Règles et Lois Universelles connues de tous… La Médecine du Livre s’applique en mettant cette force de conviction au service de la réalisation de ses idéaux, car la Foi permet de grandes réalisations. Nous ne parlons pas de dogmes, ni de doctrines, mais bien de Foi…